L’énergie lumineuse se transforme en énergie électrique grâce aux panneaux photovoltaïques !

Vous réfléchissez à la pose d’une installation de panneaux photovoltaïques mais vous n’osez pas ? C’est vrai que ce n’est pas un acte anodin et qu’il faut bien étudier le projet avant de se lancer. C’est pourquoi j’ai décidé aujourd’hui de parler de cette installation qui vous aidera peut-être à prendre votre décision.

Les panneaux solaires photovoltaïques : comment ça marche ?

Les cellules des panneaux installés sur le toit, côté ensoleillé, récupèrent l’énergie lumineuse et la transforme en une tension électrique. Il ne faut pas les confondre avec les panneaux solaires thermiques qui, eux, transforment le rayonnement solaire en chaleur.

L’onduleur est le boitier qui va transformer un courant continue à faible voltage en un courant alternatif de 230 V 50 Hz. La batterie est l’élément qui va pouvoir stocker l’énergie. Le régulateur contrôle l’état de la batterie solaire. Il permet d’éviter le risque de décharge et de surcharge de la batterie.

Comment choisir son panneau ?

La puissance photovoltaïque mesure la capacité de production. Cette puissance dépend du matériau et de la surface. Voici un tableau récapitulatif :

tableau panneaux photovoltaïque

La puissance s’exprime en Watt crête : le nombre de Wc correspond à la puissance électrique maximale que délivre l’installation photovoltaïque pour un ensoleillement « standard » de 1000 W/m² et une température de 25°C.*

 

carte-ensoleillementLa carte d’ensoleillement : toutes les régions de France se prêtent à l’installation de panneaux photovoltaïques mais la productivité sera différente en fonction de la localisation, de l’orientation des panneaux mais aussi en fonction d’éventuels ombrages. Ces derniers sont appelés « masques » et une étude devra être faite au préalable.

 

Installation des panneaux solaires photovoltaïques : 

Pour calculer le coût de votre installation il faudra prendre en compte :

– le matériel (les modules, l’ondulateur, la batterie et le régulateur).

– l’installation par des professionnels.

– l’éventuel raccordement au réseau.

– les intérêts dans le cas d’un emprunt.

Il faut savoir que certains types de toiture ne peuvent accueillir ce genre d’installation. C’est le cas des toitures en zinc, lauzes, shingle, tuiles de goudron et chaume car tous les matériaux ne peuvent être travaillés mais aussi car certains d’entre eux peuvent avoir des problèmes d’étanchéité.

La question du prix !

Depuis le 1er janvier 2013, un crédit d’impôt de 11% est possible pour l’installation de panneaux photovoltaïque. De plus, sachez qu’il est possible de revendre au réseau le surplus d’électricité et ainsi récupérer un peu d’argent.

L’installation requiert donc beaucoup de réflexion et j’espère que cet article vous aura aidé à prendre votre décision. Si vous avez déjà installé vos panneaux photovoltaïques, n’hésitez pas à nous faire part de votre expérience !